Les précisions de Aly Ngouille Ndiaye sur l’interdiction de circulation : « Ce n’est pas destiné à tout le monde. Ce qui vont enfreindre ces règles seront sanctionnés »

A la Une Société

Face à la presse, le ministre de l’Intérieur est revenu sur l’interdiction de circulation à cause de l’état d’urgence. Il explique que les transports inter-urbains sont interdits et à partir de 20h, toute circulation est interdite sauf pour ceux qui ont dérogations officielle. Parmi ceux-ci, les Présidents des institutions, les ministres, les secrétaires d’Etat, les députés, les gouverneurs, les préfets, les sous-préfets, les magistrats, les greffiers, les personnels de santé.  

  

N’empêche, en cas d’urgence, le ministre de l’Intérieur, le Gouverneur et le Préfet peuvent délivrer une dérogation. 

  

Aly Ngouille Ndiaye de dire que les récalcitrants sont exposés à des sanctions allant de 2 mois à 2 ans et de 20.000 à 500.000. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *