Coup d’État au Mali / L’Union Européenne suspend les missions EUTM et EUCAP.

International

Au moment où certains corps diplomatiques se rapprochent de la junte militaire au Mali, d’autres corsent les sanctions. Et d’autres quittent même le navire. C’est le cas des missions de l’Union européenne. 

L’organisation européenne a décidé de suspendre toutes les opérations et les activités opérationnelles pour les missions : EUTM chargée du conseil et de la formation de l’armée malienne et EUCAP Sahel, chargée d’une mission identique pour les forces de sécurité, informe un diplomate européen à nos confrères de Bruxelles2. 

Le diplomate souligne que le mandat de ces missions est de travailler et de soutenir les autorités légitimes dans le développement des forces de sécurité. Le hic, c’est, ces forces sont elles-mêmes pour partie impliquées dans un coup d’État, condamné par l’Union européenne. 

Ainsi, l’Union Européenne se ligue avec l’Union Africaine et le Conseil de sécurité de l’Onu dans le concert de condamnation du coup d’État. Elles demandent le retour à l’ordre constitutionnel, la libération des prisonniers, en particulier du président IBK (Ibrahim Boubacar Keïta) et du Premier ministre (Boubou Cissé). Ils soutiennent les efforts de médiation de la CEDEAO. 

L’objectif est la mise en place d’un gouvernement civil de transition dès que les conditions le permettront, soulignent les confrères. L’Union Européenne précise que les effectifs sont restés sur place à Bamako et Koulikoro. Ils sont simplement cantonnés en évitant d’avoir trop de contacts avec les uns et les autres…