Entretien avec le Pr Moussa Baldé, MAER « Le début de l’hivernage annonce de bons résultats pour la sécurité alimentaire… Il ne faut pas politiser le débat dans l’affaire Ndingler… Des pays sont entrés en guerre pour de l’eau ou du foncier »

A la Une Politique

Le ministre de l’agriculture et l’équipement rural se réjouit de la bonne pluviométrie actuelle. Selon le ministre Moussa Baldé, le cumul du mois de juillet de cette année à pareil moment équivaut au cumul de l’année 1981. 

Des signes annonciateurs d’un bon hivernage qui mettra le Sénegal à l’abri de la sécurité alimentaire d’autant plus que l’effort budgétaire de 20 milliards de plus fourni par l’État permet de matérialiser le programme de l’agriculture pour tirer la croissance et relancer notre économie. Le ministre de l’agriculture qui tire un bilan satisfaisant de la campagne agricole est revenu sur la distribution de 70 mille tonnes d’arachide, 11 mille tonnes de semences certifiées en riz et la diminution de la subvention de l’engrais et de l’arachide.

Le Sénégal qui est également touché par les effets de la covid-19, a tiré des enseignements de la crise. Désormais, il faudra penser à produire plus pour une bonne autosuffisance alimentaire. Pour ce faire, il faudra l’augmentation des semences certifiées, celle de l’engrais pour de bons rendements, développer le matériel agricole pour accroitre la production et attirer le secteur privé à collaborer dans le secteur.