Gnassingbé investi pour un 4e mandat présidentiel

International

Le président togolais Faure Gnassingbé a prêté serment devant la Cour constitutionnelle dimanche 3 mai pour un quatrième mandat, après la présidentielle du 22 février. 

Ce fut une cérémonie sobre – pandémie de coronavirus oblige – qui s’est déroulée en présence des présidents d’institutions, membres du gouvernement et les diplomates, selon RFI.

Cérémonie durant laquelle le président de la Cour constitutionnelle a mis en garde tous ceux qui contesteraient les résultats du dernier scrutin. Abdou Assouma a mis en garde ceux qui seraient encore tentés de contester les résultats du scrutin 22 février.

La cérémonie s’est déroulée en trois temps et fut d’abord marquée par la prestation de serment du président. Faure Gnassingbé a ensuite reçu le collier du grand maître de l’ordre du Mono et le drapeau national, rapporte RFI.

Gabriel Agbéyome Kodjo, arrivé en deuxième position avec 19,46 % des voix, n’accepte pas les résultats. Réagissant à la cérémonie d’investiture, le candidat de la dynamite Kpodzro, en liberté sous contrôle judiciaire avec d’autres cadres de son mouvement, a écrit sur son compte Twitter: « Triste journée pour les Togolais qui continuent leur chemin de croix malgré leur ferme volonté de se construire une nouvelle trajectoire de vie ».