Locales/ Polémique autour des candidatures qui font déjà grincer des dents !

Politique

Sauf report de dernière minute pour cause de covid ou de blocage dans les travaux de la commission nationale du dialogue politique entre autres raisons, les prochaines élections locales auront lieu en mars 2021. Au Fouladou, c’est plus un secret de polichinelle que de dire que les acteurs politiques ont commencé le  travail de terrain pour pouvoir peser lourd lors de ces échéances.

 Dans les rangs de la coalition présidentielle,  tout porte à croire que l’espoir de voir  « le kawral » (traduire par l’unité) tant souhaité se réaliser,  risque de  fondre comme du beurre au soleil. En lieu et place, c’est une candidature plurielle qui risque de se produire,  car la fin de la  « mésentente » des ténors de l’APR, ce n’est pas demain la veille.

La preuve, on enregistre déjà quelques déclarations de candidatures. En effet, Sanoussi Diakité, en novembre 2019 à Gadapara, lors d’un meeting de massification du CCB / APR qu’il a créé, a fait part de sa candidature. « Je suis candidat à la mairie de Kolda avec la bénédiction de Macky Sall », a annoncé l’ex DG de l’ONFP.

L’actuel premier magistrat de la ville Abdoulaye Bibi Baldé cherche à rempiler. , Des femmes et certains ténors de son camp sont sur le terrain pour lui assurer ce second mandat. A côté, la candidature de  Mame Boye Diao ne fait pas l’ombre d’un doute,  si on se fie aux propos des responsables de sa sensibilité.

Ces déclarations faites, sans concertation entre les entités de BBY, commence à produire du bruit. Certains alliés trouvent  de telles déclarations faites  en dehors de toute concertation,  « inélégantes et irrespectueuses ». En tout cas, dans leur entendement, cette attitude ne milite pas en faveur d’un « bon compagnonnage ».  

Ce qui laisse entrevoir « un éclatement » de la coalition présidentielle. Une situation qui va certainement donner naissance à une candidature plurielle ou éclatée  des « apéristes » comme lors des dernières locales.

Toutefois, aux yeux de certains observateurs du champ politique koldois, la course pour le fauteuil du maire s’annonce rude. Puisque de jeunes loups aux dents longues comme Tidiane Tamba et d’autres jeunes acteurs dont certains sont dans l’actuel conseil municipal,  vont oser lever leur doigt dans les prochains mois, pour annoncer leur présence sur la ligne de départ avec l’ambition de réaliser une alternance générationnelle.

Yaya Bodian actuplus.sn ziguinchor