• >
  • Actualité
  • >
  • Fermeture Yevuz Seleim # Parents et eleves sous le choc

Fermeture Yevuz Seleim # Parents et eleves sous le choc

Les élèves et les parents d’élèves de Yavuz Selim en veulent aux autorités suite à la fermeture de leur école. Interdits d’accès à l’école par les Forces de l’ordre stationnés devant l’établissement hier, lundi 2 octobre, ils ont étalé leur courroux et leur inquiétude face à une telle décision qu’ils jugent «anormale». Toutefois, les parents d’élèves n’entendent nullement se laisser faire. Ils vont engager la bataille jusqu’à obtenir gain de cause, disent-ils, pour mettre fin au «diktat» du président turc, Erdogan.
Ce sont des élèves et des parents d’élèves qui ne cachent pas leur inquiétude et leur désolation à propos de la fermeture des écoles Yavuz Selim qui se sont mobilisés hier, lundi 2 octobre, dès les premières heures de la matinée, à la devanture de l’établissement scolaire du groupe à Dakar. La décision de fermer l’école, rendue publique avant-hier à travers un communiqué du ministère de l’Intérieur, a sonné comme un couperet chez-eux. Ils s’insurgent donc contre ce qu’ils qualifient «d’une volonté du gouvernement de céder les écoles à la fondation Maarif créée par le président turc, Erdogan». Visages crispés, larmes presque aux yeux, les élèves et les parents d’élèves ne s’en remettent pas. A l’image de Serigne Modou Kara Mbacké, ces potaches sont loin d’imaginer qu’ils n’accéderont pas à leurs salles de classe, ce matin (hier). Pour cause, les policiers campent le décor, devant l’école. Ils sont stationnés devant toutes les grandes portes qui donnent accès à l’établissement scolaire. Aucune entrée pour les élèves, encore moins pour le personnel.

«La situation est vraiment déplorable pour nous qui avons déjà commencé les cours. L’Etat ne doit pas utiliser la force pour fermer l’école. Nous craignons pour notre avenir», a confié  cet élève du nom de Serigne Modou Kara Mbacké. Il n’est pas le seul. Aliou, également élève à Yavuz Selim, ne cache pas son inquiétude. «C’est vraiment désolant et cela donne une mauvaise image du Sénégal», dit-il.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



© 2017 Copyright actuplus.sn. Tous droits réservés – actuplus n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.