Procès du trafic de médicaments à Touba

L’avocat de l’Ordre des pharmaciens crie déjà à une parodie de procès. Pour Me Abdoulaye Babou, les deux personnes arrêtées par la gendarmerie avec une importante quantité de médicaments à Touba et dont le procès s’ouvre, aujourd’hui, à Diourbel, ne sont que des lampistes. Pour la robe noire, les enquêteurs devaient mettre la main sur les commanditaires. Il se désole du fait que des pistes de recherche pour arrêter les véritables destinataires de ces médicaments ne soient pas exploitées. Raison pour laquelle, il reste pessimiste quant au succès de la lutte contre le trafic de médicaments dans la capitale du mouridisme.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



© 2017 Copyright actuplus.sn. Tous droits réservés – actuplus n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.