UNE RENTREE, MILLE INQUIETUDES, DES DEFIS

L’école sénégalaise ouvre ses portes demain, mardi, pour le personnel enseignant et jeudi prochain pour les apprenants. L’heure est aux préparatifs, à l’aune des nombreux défis qui attendent les différents acteurs. Le système enchaine les contreperformances depuis une décennie, en atteste les résultats de la défunte année : baccalauréat (35,16%), Bfem (52,11%) et Cfee (55,47%). Pour cette nouvelle année, en plus des écoles envahies par les eaux, le déficit du personnel enseignant persiste dans certaines régions. Sedhiou enregistre un déficit de 315 enseignants, pendant que les académies de Saint-Louis et de Kolda affichent respectivement un besoin de 247 enseignants au niveau de l’Elémentaire pour le Français et 160 enseignants au niveau du préscolaire, lycée en passant par le secondaire. Quant à la secrétaire générale du département de l’Education nationale, Khady Diop Mbodji, a fait savoir que «le ministère a fait un état des lieux pour savoir le nombre précis d’écoles envahies par les eaux et annonce des mesures pour assurer la salubrité dans ces structures scolaires ».
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



© 2017 Copyright actuplus.sn. Tous droits réservés – actuplus n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.