• >
  • People
  • >
  • « Thiono aduna »… Thione Seck et Wally Seck expulsés de Penc Mii(Justice)

« Thiono aduna »… Thione Seck et Wally Seck expulsés de Penc Mii(Justice)

pour céder l’espace à Auchan, oubliant que la boîte de nuit est un investissement de plus de 512 millions.La salle ne valait rien. C’était juste une salle de cinéma tout court. C’est moi qui ai créé la salle ‘VIP Prestige’ et la scène. Bref, j’ai consenti des efforts considérables pour que Penc-Mi puisse être attirant et fréquenté par des sommités du pays.» Le chanteur se dit prêt au combat contre Aliou Diagne, rapporte seneweb. Penc-mi a été visité ce mardi par des huissiers de justice. Munis d’une autorisation d’expulsion, ils ont vidé la boite de nuit de ses bagages. La scène s’est déroulée sous la supervision des forces de sécurité qui avaient encerclé le dancing. «Il (Aliou Diagne) joue avec mon image. Il se fout de mon image, s’étrangle Thione Seck. Je vais porter plainte contre lui parce qu’il joue avec mon image. Je ne sais pas pourquoi il se comporte ainsi avec moi alors que j’ai toujours été là pour lui. S’il roule dans une belle bagnole aujourd’hui c’est grâce moi. C’est moi qui l’ai donné à crédit le véhicule qu’il conduit présentement. Il me paye par tranche. Mais, qu’il se le tienne pour dit. Je me battrai farouchement avec lui. Je me battrai jusqu’au bout.» Selon Thione Seck ses bisbilles avec Alioune Diagne remontent en 2014. A l’époque, rappelle-t-il, il était en tournée européenne pour une durée de trois mois et n’avait pas le temps de s’acquitter de la location. À son retour de tournée, le lead vocal de Raam Daan a appris que son bailleur l’avait traîné en justice pour non-paiement de location. «Je n’avais pas, à un seul instant, pensé que Aliou Diagne douterait de ma bonne foi. Car, même si je lui devais des milliards, je le payerais», s’indigne Thione Seck, qui verra s’abattre sur sa tête une décision de justice lui imposant l’expulsion. «Mes avocats et moi avions tenu une réunion avec lui. Nos discussions ont été fructueuses d’autant que nous avions trouvé un consensus. Et j’avais épongé l’intégralité de la dette. Jusqu’au moment où je parle, je ne lui dois un centime», détaille. Malheureusement pour le chanteur, la décision d’expulsion n’a pas été cassée. Thione Seck informe : «Le jour du procès, mon avocat, Me Ousmane Sèye, était au Canada. Il avait ainsi délégué un de ses confrères pour l’y représenter. Mais ce dernier avait brillé par son absence. Et le tribunal a, par défaut, reconfirmé le premier jugement. Mais, mes avocats Ousmane Sèye et Abdou Dialy Kane ont introduit une nouvelle procédure pour faire casser la décision.»

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



© 2017 Copyright actuplus.sn. Tous droits réservés – actuplus n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.