• >
  • Actualité
  • >
  • Société
  • >
  • ALLOCUTION DE FATIMA HABRÉ A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLOMES DE L’INSTITUT DE MANAGEMENT ET DE COMMUNICATION (IMC).

ALLOCUTION DE FATIMA HABRÉ A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLOMES DE L’INSTITUT DE MANAGEMENT ET DE COMMUNICATION (IMC).

 

Monsieur le Directeur de l’Institut de Management  et de Communication,

Mesdames et Messieurs du corps professoral,
chères familles, chers lauréates et lauréats,

Distingués invités.  Assalam Aleikoum !

Je voudrai tout d’abord remercier M Mohamed Gaye, directeur de l’Institut de Management et de Communication, les membres du Jury, le corps professoral et l’ensemble des étudiants pour ma désignation comme Marraine de la Promotion de l’IMC. C’est un honneur pour moi et ma famille.Merci.


Une cérémonie de remise de diplômes est toujours un événement singulier, pour, bien sûr, les étudiantes et étudiants qui ont su offrir le meilleur d’eux-mêmes pour obtenir leur diplôme, mais aussi dans la vie d’un établissement qui voit grandir ainsi sa famille d’anciens étudiants.

Aujourd’hui, c’est un jour important pour vous, ce diplôme est un accomplissement, une réussite, il conclut brillamment un chapitre de votre vie et vous ouvre grand les portes de l’avenir tout en marquant le début d’une nouvelle vie ; celle d’une carrière professionnelle dont les premiers jalons ont été posés, il y a longtemps, à la maternelle puis à l’école primaire, le collège et le lycée. C’est pourquoi, je dis, Machallah ! à tous les enseignants, indispensables maillons de la chaîne du savoir qui vous a amené à ce jour.

Je voudrais aussi associer les parents, tous les papas, les mamans, les frères et sœurs, grands-parents, amis des lauréats et lauréates, nombreux présents dans cette salle qui ont consenti de nombreux sacrifices afin que leurs enfants puissent avoir la possibilité d’entrer dans le monde professionnel avec les meilleures armes parmi lesquelles le diplôme de l’Institut de management et de communication.

Dans cette école, vous avez reçu une formation d’excellence qui rayonne au niveau international grâce à un partenariat et à de nombreuses accréditations obtenues par le travail remarquable du corps professoral et du personnel administratif de l’IMC.

Au sein de l’IMC, il y a plus de 17 nationalités. Cette importante diversité a créé des échanges, toujours sources de richesses, elle est aussi un atout important à mettre en avant dans votre parcours. Ce brassage de nationalités, de cultures est une aventure humaine, mais c’est aussi une force, un carnet d’adresses, un réseau de relations à préserver dans ce monde devenu de plus en plus, un univers concurrentiel et globalisé.

17 Nationalités au sein de l’Institut de management et de communication symbolisent aussi une ouverture. Cela n’existait pas, il y a 20 ans. Permettez-moi de féliciter le Directeur de l’Institut qui a su innover et placer l’École au cœur de multiples partenariats, d’échanges avec les écoles et universités étrangères.

Vous avez, chers diplômés, étudié dans une école de formation, une école d’excellence installée à Dakar, au Sénégal. Le Sénégal est la maison qui vous a accueillis, vous étudiants et étudiantes venus d’autres pays. Cette maison Sénégal dans laquelle vous avez vécu et évolué est construite sur de solides fondations.

Ses fondations reposent sur des valeurs et sur la qualité de ses hommes et de ses femmes. Des valeurs comme la culture de la paix, de la tolérance, des valeurs d’humanité et d’amour de son pays ont été inculquées patiemment aux populations de générations en générations. C’est cet ensemble qui a permis à la Nation Sénégalaise d’être ce ciment qui unit tous les fils et filles de ce pays.

L’Etat de droit a permis aux citoyens sénégalais de vivre une vie normale sans conflits majeurs. Un Etat de Droit reposant sur des institutions qui fonctionnent permettant ainsi aux citoyens d’exercer leurs droits et de voir leurs revendications recevoir une réponse. Vous avez fait le constat comme moi qu’il existe dans ce pays, une réelle liberté d’expression qui contribue, entre autres, à évacuer les frustrations et à apaiser les tensions. Tous ces piliers sont la stabilité du Sénégal. C’est la raison pour laquelle, vous étudiants sénégalais, vous pouvez être fiers d’être les citoyens d’une République qui est juste avec tous ses enfants sans distinction de religion, d’ethnie, de tribus. Fiers de se sentir sénégalais et de se définir avant tout comme sénégalais. C’est un trésor précieux et inestimable.

Aux autres étudiants, je voudrai souligner que cet environnement dans lequel vous avez vécu plusieurs années, doit vous inspirer quand on connaît les divisions ethniques, tribales, religieuses, véritable poison dans de nombreux pays africains et qui, aujourd’hui, gangrènent les cerveaux des jeunes malheureusement.

En tant que Marraine, mon rôle est aussi de prodiguer quelques conseils à vous, Chers lauréats et lauréates.

Le monde d’aujourd’hui est complexe et incertain. L’économie traverse des cycles de stabilité et des crises. N’ayez donc pas peur de l’échec ! Comme on dit, ce sont les échecs surmontés qui forment les plus belles réussites. (Les fondateurs des entreprises qui dominent le monde comme Google, Facebook, Amazon, ont échoué plusieurs fois, commis des erreurs, mais ont persévéré avant de réussir).

Conservez les liens avec vos camarades qui vous entourent aujourd’hui, vous les retrouverez partout dans le monde dans quelques années.
Je vous demande de regarder avec courage et ambition ce futur et de le bâtir, en respectant vos propres repères et valeurs d’éducation, car vous avez acquis au sein de votre école un savoir-faire, mais aussi un savoir être. Ne dit-on pas que construire sa carrière c’est aussi maîtriser son image. Ambition, excellence, éthique, persévérance, confiance en soi, solidarité : ce sont les clés de la réussite.

Distingués Lauréates et lauréats, vous êtes les leaders de demain, vous êtes notre promesse pour notre continent.

Notre continent est au cœur d’enjeux économiques et géostratégiques importants. En même temps, des convoitises de toutes parts font main basse sur ce continent, sur ses richesses. L’heure est grave car ces richesses ne sont pas inépuisables.

Aujourd’hui, la jeunesse en Europe lutte contre la finance internationale, se révolte contre les injustices sociales,(nuit debout, podemos, gilets jaunes) c’est pourquoi la jeunesse africaine dont la situation est pire, doit prendre conscience et être à même de décrypter les schémas de domination et de sa mise à l’écart des questions importantes pour son avenir. Pour ce faire, elle doit d’abord conserver sa capacité d’indignation. Par exemple : récemment les droits d’inscriptions en France pour les étudiants étrangers (africains) sont passés de 170 euros à 2770 euros, de 111 500 frcs CFA à 1 817 000 franc CFA. Du jamais vu !

S’il est vrai que chaque pays peut en toute souveraineté définir sa politique sur les droits d’inscription, nous avons néanmoins la légitimité de demander : Est-ce que cette situation qui consiste à poser un filtre pour accéder aux universités, est normale quand on sait que dans tous nos pays, les sociétés françaises sont avantagées et raflent tous les marchés les plus importants sans concurrence ? Non ! Ce n’est pas normal ! Si nos économies sont largement ouvertes aux entreprises françaises pourquoi le savoir, la connaissance, la spécialisation dans des secteurs de haute technologie seront désormais inaccessibles à nos étudiants, à vous,  par une politique de discrimination par l’argent ?

Nous devons donc conserver notre capacité d’indignation et l’exprimer tout simplement. L’exprimer sans violence, mais avec arguments, détermination, force, convictions et mobilisations pour que la voix de la jeunesse africaine se fasse entendre sur toutes les tribunes et sur toutes les questions concernant son avenir.

Leaders de demain, vous êtes notre espoir, vous êtes notre espoir, alors, n’abandonnez pas vos pays ! N’abandonnez pas vos pays ! Même si vous partez pour des études, revenez et auprès de vos familles, contribuez à développer vos pays. L’avenir du monde se joue en Afrique ; défendez vos pays et leurs richesses car les schémas de recolonisation de notre continent qui n’ont jamais vraiment disparu, sont en train de s’emparer de tous les secteurs clés de nos économies et l’éveil des consciences butte quotidiennement sur l’intervention de nombreux acteurs dans nos pays enrôlés pour faire la guerre des autres, pour semer la division entre nous et permettre à un système qui fabrique chaque jour de la pauvreté de se perpétuer. Il faut bien le comprendre.

Leaders de demain, je vous demande de vous intéresser à la chose politique, de vous engager en politique. S’engager en politique, c’est avoir un esprit critique, c’est dire non aux apparences, c’est contribuer à éveiller la conscience des autres pour agir dans l’intérêt des populations, pour améliorer leurs conditions de vie. Autrement dit : Indignez-Vous et Engagez-vous ! Dites NON ! Aux manœuvres médiatico-politiques qui sont déployés pour vous anesthésier et vous dépolitiser.

Respectez-vous ! Respectez –vous ! Ayez une gestion saine et responsable dans votre travail, vous serez alors à même d’exiger que l’on vous respectât. Et vous serez  connectés avec les populations pour agir et poser les actes qui permettront à notre continent d’avancer, aux populations de vivre mieux et de profiter des fruits de leur dur labeur quotidien.

C’est un vrai combat, pour un meilleur avenir, il faudra pour cela, faire face aux défis économiques, à la question monétaire au sujet du franc CFA, aux conditions d’exploitations des ressources minières, à l’affaissement de l’Etat de Droit par la sophistication des moyens de répression et l’instrumentalisation des Institutions à des fins politiques. C’est tout cela qui met en danger la stabilité de nos pays bien plus que le Terrorisme.

Vous devez aussi mener un combat pour que l’image de notre continent, de nos pays, de nos dirigeants, ne soit pas l’œuvre du système médiatique occidental qui la réduit à néant, à dessein, afin de pérenniser son emprise sur nos vies, ce système est une pieuvre qui nous étouffe avec ses multiples tentacules : politiques, médiatiques, économiques et culturelles. Face à ce système ; Indignez- vous et engagez –vous !

Ce matin, vous êtes tous très beaux et très belles dans cette salle, nous avons eu une matinée académique, sociale, culturelle de qualité qui valait bien le déplacement, je tiens à faire part de la fierté que j’ai à participer à cette cérémonie et au plaisir que j’ai à m’associer à votre joie. Je félicite encore tous les diplômés de toutes les promotions.
Je vous souhaite le meilleur, soyez heureux ! Que le Tout puissant vous protège, vous et vos familles ! Amiine ! A tous et à toutes, un chaleureux et très ému merci.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



© 2017 Copyright actuplus.sn. Tous droits réservés – actuplus n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.